LES DEUX TÉNORS

Leurs chants s’élèvent dans la nuit enchantée

Telle une mélodie tressée, profonde et sonore

Rappelant des souvenirs et des rêves inventés

Entonnés par deux grands-prêtres aux voix de ténor.

 

Accompagnés du chœur d’amis nostalgiques

Qui chantent à tue-tête leur jeunesse perdue

Chansons italiennes aux intonations magiques

Évoquant danses lascives et amours défendus.

 

Leur bonne humeur est le meilleur antidote

Mêlant chansons, souvenirs et anecdotes

Pour guérir de la triste morosité de la vie.

 

Toute une soirée de gaieté, de rires et d’amitié

À s’amuser ferme, sans préjudice et sans pitié

Grâce à deux ténors qui nous ont bien ravis.

Visites

© 2019 Chronique de l'Oisiveté     Reproduction interdite sans la permission du Chroniqueur.