QUELLE COVID-19?

Vous savez à quel point je suis réticent à donner le moindre crédit aux théories du complot. Elles me répugnent car elles agressent mon esprit rationnel et naturellement sceptique. Je questionne tout et n’accepte pour vrai que ce que je peux vérifier par moi-même, de façon indéniable, refusant de croire aux arguments et aux faits dont je ne suis pas absolument certain., Cela m’amène à tout questionner, des choses les plus simples aux plus complexes.

 

Actuellement, la pandémie avérée favorise la propagation au même rythme de toutes sortes de théories du complot. Les réseaux sociaux favorisent ce phénomène. Les gens dispersent ainsi des messages farfelus, à la crédibilité douteuse ou carrément mensongère. L’incertitude et l'anxiété généralisées alimentent le désir inné de l’humain à trouver une explication, n’importe laquelle, pourvu qu’elle vienne le conforter dans ses impressions et ses préjugés. Il lui faut trouver aussi un coupable, le bouc émissaire sur lequel il pourra décharger toutes ses peurs. Ainsi accuse-t-on, à tort ou à raison, les Chinois, les Français, les grands financiers, les Juifs, Israël (qu’on distingue des Juifs, étonnamment), les dirigeants politiques, les Démocrates, les Conservateurs, les Républicains, Trump, la CIA...bref, tous ceux qu’on n’aime pas ou que l’on craint.

Face à cette situation, je me suis fixé comme défi de fouiller la question d’un point de vue objectif et rationnel, ne prenant en considération que les faits prouvés, tangibles, réels. La vérité que j’ai découverte est accessible à tous et elle est franchement hallucinante.

Les sources de la recherche

 

Pour bien analyser et comprendre la situation actuelle, il est nécessaire de remonter dans le temps et explorer plus à fond la région où est apparu le fameux virus. La région de Wuhan se trouve au centre de la Chine, dans la province de Hubei. Elle est entourée de montagnes et arrosée par le Yang-Tsé.

Le laboratoire qui mène des recherches en virologie est identifié sous le signe P3. Il est le résultat de la coopération franco-chinoise, la France l’ayant financé et équipé en grande partie. Il a été inauguré en 2017 par une délégation d’hommes politiques, financiers et scientifiques français. Mais la coopération France-Chine ne se limite pas à la recherche en virologie. Elle s’étend à d’autres domaines tels l'astrophysique, le transport, la construction, la médecine, etc.

Parmi ces domaines, on retrouve la paléontologie, l’archéologie et la spéléologie (science des cavernes). Dans les montagnes entourant Wuhan se trouvent des cavernes qui sont explorées par une équipe mixte franco-chinoise, depuis 2016. Certaines de leurs découvertes sont publiées dès 2018 dans des revues scientifiques (telles Karstologia, Advanced Research in Speleology, etc.).

 

La découverte de Taiyi

 

En 2018, le chef de mission, le Français Prof. Martin Thibault, découvre dans la caverne de Taiyi une faille menant à un couloir en pente descendante de 20 degrés, d’une longueur de 150m. Taiyi se trouve en banlieue de Xianning, à environ 100km au sud de Wuhan, dans les Monts Jiugong. C’est une région qui offre principalement des sources d’eaux thermales à une clientèle de touristes locaux.

Le Prof. Thibault et son équipe explorent donc cette brèche dans la caverne. Au bout du corridor de 150m parfaitement creusé dans le roc, il découvre une salle de dimension cubique de 2,31 m de côté. Elle est totalement vide à part une stèle placée en son centre sur laquelle repose une plaque. Il règne dans la salle une forte humidité et une odeur de soufre. Les conditions sont telles que le Prof. Thibault donne l’ordre d’évacuation, après avoir placé la plaque dans sa gibecière. Les détails de la découverte sont rapportés dans l’International Journal of Speleology (IJS) en décembre 2018. Dans cet article, le Prof. Thibault émet l’hypothèse que la brèche dans la caverne serait survenue suite au tremblement de terre de 2016, d’une magnitude de 4,1, qui avait secoué la région.

La plaque

La plaque de Taiyi, telle qu’elle sera connue désormais, a été immédiatement transportée et entreposée au laboratoire P3 de Wuhan, sous la protection du Dr. Wang de la Chinese Academy of Sciences dont les bureaux sont à proximité. Ce laboratoire est spécialisé dans la recherche en microbiologie et virologie, première voie d’investigation proposée pour la plaque. Dans les mois qui suivent, elle sera examinée et analysée par des sommités internationales de diverses sciences. Elle présente des caractéristiques étranges, le métal de sa composition est inconnu de même que les inscriptions qui recouvrent sa surface. La plaque a été soumise à des tests de toutes sortes, mais le mystère de sa composition demeure entier après plusieurs années de recherche.

L’hypothèse privilégiée actuellement est qu’elle serait d’un métal provenant d’une autre source que la Terre et qu’elle est peut-être tombée d’une météorite. La question sous-jacente à cette hypothèse et toujours irrésolue: comment cette plaque se serait-elle trouvée sur une stèle, dans une caverne, à plus de 150m de profondeur?

Résultats des analyses

 

Les analyses effectuées sur la plaque de Taiyi n’ont pas donné de résultats concluants mais bien des hypothèses. Les experts consultés, issus des plus grands centres de recherches d’Europe et des États-Unis, se perdent en conjectures, tant sur le matériau de la plaque que sur les inscriptions qu’elle comporte.

Actuellement, l’hypothèse émise par l’Allemand Dr. Heinz Burkhardt et le Britannique Prof. Peter Lyman est la seule qui est retenue. Ainsi, se basant sur des recherches antérieures, sont-ils d’avis que cette plaque est d’origine extra-terrestre. Quant aux inscriptions, ils ont décelé des séquences qui semblent mathématiques de la façon dont les éléments sont organisés et distribués.

Ils y ont décrypté des références au chiffre 3,1416 ainsi qu’aux trois constantes fondamentales de la physique : la vitesse de la lumière, la constante gravitationnelle et la constante de Planck. Poussant l’analyse de ces éléments plus loin, Burkhardt et Lyman en tirent la traduction étrange suivante : Nous reviendrons.

Si les Extra-terrestres effectivement reviennent, cela amène la question : Quand? Les deux savants ne s'entendent pas sur une date précise mais celle-ci se situerait possiblement entre la fin 2020 et le début 2022. D’un commun accord, les chercheurs français et chinois ont recommandé à leurs gouvernements de ne rien révéler de cette découverte et tous les savants ayant participé aux travaux sont tenus au secret professionnel.

Quelques faits étranges

 

Depuis la découverte de la plaque de Taiyi en 2018, plusieurs événements ont eu lieu qui méritent d’être rapportés. Il suffit de consulter les grands journaux chinois ou européens pour en assurer l’exactitude. Résumons les plus importants: 12 des 18 personnes qui accompagnaient le Prof. Thibault dans la caverne lors de la découverte de la plaque sont mortes de maladies respiratoires pulmonaires au cours des 18 derniers mois. Les autopsies ont clairement montré que ces personnes étaient atteintes du virus identifié aujourd’hui comme étant la COVID-19. Malheureusement, les dépouilles des personnes décédées n'ont pas été manipulées avec les précautions nécessaires, le virus étant encore inconnu à ce moment, entraînant par le fait même sa propagation à l’échelle locale et, par la suite, à l’échelle mondiale.

Un autre événement à signaler: à la suite de la propagation du virus, la décision fut prise par le Prof. Thibault et les autorités chinoises d’informer les dirigeants des pays du monde de l'existence de la plaque de Taiyi et du message qu’elle contient. Lors d’un appel conférence des chefs du G-7 et ensuite du G-20, la discussion a porté sur les moyens d’endiguer la pandémie ainsi que sur les conséquences possibles de la venue des Extra-terrestres annoncée pour les prochains mois.

Conséquences et conclusion

 

C’est à ce moment que la Chine a décrété l’isolement forcé des citoyens comme moyen de contenir la propagation du virus. Cette méthode de prévention comporte aussi un avantage évident sur lequel tous les dirigeants et chefs d’États tombèrent d’accord.

En effet, en isolant la population du globe par la persuasion ou par la force, on permet la préparation militaire pour faire face aux visiteurs de l’espace. On peut assurer le mouvement des troupes, la disposition des équipements et la logistique de défense sans encombre et sans la surveillance et l’inquisition des médias. Surtout, les gouvernements s’entendent entre eux pour créer et alimenter une crise mondiale de la santé, semant au passage un état de panique savamment orchestré par les médias sociaux et la diffusion de rumeurs et de fausses nouvelles.

 

L’incertitude et le manque de clarté dans les directives de prévention viennent nourrir l’anxiété générale. Alors que près de la population du globe vit en réclusion, son attention et celle des médias est accaparée par un enjeu de survie. Le monde obéit aux ordres avec résignation et s’en remet aux « autorités compétentes ». Celles-ci, entretemps, préparent militairement, dans le secret total à l’échelle du globe, la venue des étrangers.

La pandémie due au COVID-19 est bien réelle et le danger qu’elle représente est clair et imminent. La mort de quelques centaines de milliers, voire quelques millions, de personnes est considérée un « dommage collatéral », le prix à payer pour déployer une stratégie militaire de défense de la planète. C’est un événement secondaire, le principal étant l'annonce de la venue imminente des Extra-terrestres.

 

Le choix de la réponse à la plaque de Taiyi peut être remis en question sur le plan stratégique ou éthique. Cela ne change rien aux faits : des Extra-terrestres arriveront sous peu, au cours des prochains mois et nous, l’Humanité, les recevrons avec des armes. 

 

Et si c’étaient ces mêmes Extra-terrestres qui seraient venus semer la Terre il y a quelques millions d’années?

* * *

 

Note au lecteur : Cette histoire est une fiction. Certains éléments sont vrais et présentés dans le but de créer l’illusion. D’autres sont faux, issus de l’imagination débridée de l’auteur. Au lecteur de démêler le vrai du faux. S’il est bien avisé, il se préparera à la venue des Extra-terrestres qui seront accompagnés du Père Noël et de la Fée des étoiles…

Visites

© 2020 Chronique de l'Oisiveté     Reproduction interdite sans la permission du Chroniqueur.